NOTRE PROJET D’ETABLISSEMENT

Le respect de règles et de »lois »

Ce règlement est mis en application dès la rentrée scolaire. Les deux premières semaines seront consacrées à l’apprentissage des lois et des règles avec les enfants.

Les lois

Elles sont au nombre de trois dans l’école, non négociables (ni par l’enfant, ni par les parents). Elles s’appliquent à tous. Elles sont connues de tous. Tout manquement à une des lois sera sanctionné par le Conseil de discipline.

  1. Je suis non violent.
  2. Je respecte le matériel.
  3. Je suis poli.

En cas d’infraction, le comportement de l’enfant est étudié par le Conseil de discipline de l’école. Ce Conseil de discipline est constitué de la direction et d’un enseignant de chaque cycle. Un document est rédigé et communiqué aux parents.  Les sanctions prises par le conseil de discipline sont mises en application par le titulaire de l’élève.

Les sanctions

Sanctions

En cas de 1ère infraction à une des lois : Avertissement  et sanction en relation avec la loi non respectée
En cas de 2è infraction à une des lois : L’élève réalisera un travail dans la classe d’un autre titulaire. Une aide extérieure (PMS, …) pourra être mise en place si nécessaire.
En cas de 3è infraction à une des lois : Réparation  avec un travail à réaliser
En cas de 4è infraction à une des lois : Mise en route de la procédure de renvoi. (3 jours)

Le conseil de discipline est prévu pour les élèves à partir de la 2ème primaire sauf cas exceptionnel.

Les règles

Le rôle de l’école est aussi d’Eduquer, c’est-à-dire, apprendre les règles du code de vie, donner à l’enfant l’envie et les moyens d’arriver à se débrouiller et à trouver son propre chemin tout en respectant les autres.

Afin d’être le plus concret possible avec un langage adapté à l’enfant, des chartes de classes et des chartes pour les différents lieux occupés par les enfants sont constituées : dans la cour de récréation, à la garderie du matin, du soir, dans les couloirs, dans le réfectoire.

Ces chartes des classes seront évaluées au travers des  conseils de classe avec les élèves. Elles seront aussi ajustées en cours d’année. Elles seront signées par les enfants et par les parents (pour information). Dans chaque charte, nous retrouverons des règles propres à l’endroit en question mais, dans toutes les chartes, nous retrouverons une position commune à propos de :

  1. La politesse et la courtoisie avec tout le monde.
  2. Le port d’une tenue décente.
  3. Les accessoires dangereux et inutiles.
  4. La propreté des différents lieux
  5. Le tri des déchets dans les poubelles sélectives.

Aucune charte ne pourra être en contradiction avec les autres, ni avec les lois de l’école.

Sanctions : En cas d’infraction aux règles, les sanctions suivantes seront                                        appliquées :

  1. Un avertissement oral sera donné à l’élève.
  2. L’isolement de l’élève sera prononcé.
  3. Un acte de réparation sera demandé à l’élève en fonction de la situation et de son âge.

Les faits seront consignés par écrit et, en cas d’infractions répétées, les parents seront convoqués pour acter la situation et prendre les mesures adéquates.

Par différents apprentissages, des outils seront donnés à l’enfant.

Ces outils lui permettront d’agir « autrement » que par la violence, le non respect des règles, … Ces apprentissages feront partie des priorités des classes maternelles et primaires.

 

Autres informations importantes !

 

Le respect entre les différents acteurs à l’école…

 

Comment définir la notion de respect  à l’école ?

 

C’est la capacité de tout un chacun de se mettre à la place d’une autre composante de l’école (ex. un parent à la place d’un enseignant ou d’un enfant et inversement). Lebut est de comprendre sa situation ou son attente et, pour toute question posée, de contribuer à la réponse adéquate qui agrée toutes les parties et s’insère dans la mission de l’école (cfr Décret Mission).  Le respect implique, en préalable, l’acceptation par tous de la notion de ‘différence’ ainsi que la volonté de débattre afin de trouver des solutions appropriées.

 

Les parents sont les premiers éducateurs de leur enfant. Ils sont leurs modèles tant au point de vue de la politesse que du savoir-être et du savoir-faire. L’enfant a donc besoin de limites à la maison mais aussi à l’école.

Il est important que le dialogue parents-enseignants reste ouvert dans le respect de chacun.

Ne détruisons pas l’image et l’autorité de l’enseignant ou du parent devant l’enfant !

 

L’enseignant fait comprendre à l’enfant qu’il a un rôle actif à jouer au sein de l’école et ce, dès le début de l’année scolaire.  Il participe notamment à l’amélioration et à la « bonne tenue  » de son cadre de vie.  Ainsi, des projets concrets sont réalisés au départ même d’initiatives ou d’idées propres à l’enfant et encouragées par l’enseignant.

 

 

Quelques domaines d’application à l’Ecole de l’Ange Gardien:

 

–  L’hygiène à l’école :

 

  • Parents et enseignants rendent les enfants conscients de la nécessité de respecter la propreté du lieu public qu’est l’école.  C’est un principe de base qui s’applique par exemple lors du lavage des mains avant de manger, après les activités qui le nécessitent, …
  • L’école met à la disposition des élèves des lavabos et des toilettes adaptés à l’âge des enfants et en état de fonctionnement.
  • Cours de base d’hygiène : lors de chaque rentrée des classes (septembre, janvier et après Pâques), chaque titulaire consacre une heure de cours à rappeler les bases de l’hygiène à l’école.
  • La direction veille à l’application du plan hygiène de l’Ecole, plus particulièrement au respect du tour de rôle des classes (de la première à la sixième primaire) pour le ramassage des papiers dans la cour de récréation.
  • Sacs à dîner : chaque enfant dépose son sac à dîner dans une manne se trouvant dans ou devant la classe. Un tour de charge est organisé dans chaque classe en vue de descendre et remonter la manne avant et après l’heure de déjeuner.
  • Les parents doivent veiller régulièrement à la chevelure de leur(s) enfant(s) et traiter l’enfant et son environnement si nécessaire.
  • Aucun médicament, même homéopathique ne sera administré aux élèves.
  • Quant au niveau des collations, les sodas, les chips, les chewing-gum et les sucettes sont interdits dans l’école.

 

–  La tenue des rangs :

 

  • Le matin à 8h30, en fin de chaque récréation et après le temps de midi à 13h20, chaque classe est rassemblée sous la responsabilité du titulaire de classe dans la cour à l’endroit qui lui est assigné.
  • Les élèves des classes de 2ème et 3ème maternelles sont rangés dans la cour (sous le préau) et ce, dès 8 h 30, en fin de chaque récréation et après le temps de midi (à 13 h 20).
  • Les élèves de 1ères maternelles feront de même dès le début du troisième trimestre (juste après les vacances de Pâques).
  • Tous les déplacements (classes maternelles et primaires) se font en rang sous la responsabilité du titulaire de classe.

 

  •  La ponctualité :

 

  • Les parents amènent leur(s) enfant(s) à l’école avant le début des cours et ce, de la classe d’accueil à la 6ème année primaire.
  • Chaque enseignant prend en charge sa classe à 8h30 et 13h30 précises.
  • Respect des heures de récréation dans le but de ne pas perturber le déroulement des cours.
  • La reprise des enfants par leurs parents se fait dans le respect de  l’horaire scolaire.

 

 

–  Les travaux à domicile :

 

  • L’enfant accomplit soigneusement ses travaux à la maison; ses parents s’assurent quotidiennement qu’il a effectué la totalité de ceux-cien lisant et en signant le journal de classe.
  • En cas de devoir non fait correctement, l’élève sera tenu de le présenter à son (sa) titulaire dès le lendemain matin.

 

–  Egalité des chances d’apprendre :gestion de l’échec scolaire.

 

  • L’aide aux enfants qui éprouvent des difficultés d’apprentissage s’organise de manière opérationnelle par un plan d’accompagnement reprenant cinq démarches :

 

  1. Déceler le problème et l’acter sur une fiche de concertation type.
  2. Contacter les parents concernés pour leur en parler rapidement.
  3. Si nécessité, proposer une aide du PMS, du logopède, de l’assistant social, du psychologue, d’un autre enseignant.
  4. Créer des exercices de remédiation dans le domaine concerné (par rapport à la lecture, l’écriture, les mathématiques, la psychomotricité, l’organisation spatiale, …)
  5. Veiller à une évaluation continue avec l’enfant, ses parents et les autres membres participant au plan d’accompagnement.

 

 

–  Le droit de l’enfant à s’exprimer :

 

Le droit à la parole est présent non seulement dans le cadre des cours qui sont dispensés, mais également au travers d’actions spécifiques telles que le Conseil Consultatif des Enfants ou tout type d’atelier organisé à l’Ecole en vue de promouvoir le développement de l’enfant.